0032479206275

QU’EST-CE QU’ON BOIT ? Les boissons chez les enfants

QU’EST-CE QU’ON BOIT ?

Mais qu’est-ce qu’on boit au juste quand on est enfant ?

Mais qu’est-ce qu’on boit au juste quand on est enfant ? En listant les sujets que j’avais envie d’aborder avec vous, celui des boissons était dans mes priorités. J’ai ensuite découvert le challenge 1 mois sans alcool « tournée minérale ».
L’initiative est louable, puisqu’elle soutient la lutte contre le cancer.

Et elle me rappelle que je suis régulièrement confrontée à la consommation d’alcool chez des très jeunes enfants. Je suis peut-être vieux jeu, mais j’estime que 11 ans, c’est beaucoup trop jeune pour prendre l’apéro. On y ajoute ma formation paramédicale, et tous les risques liés à la consommation précoce d’alcool me viennent instantanément à l’esprit !

Il faut savoir que le cerveau n’est complètement mature qu’entre 20 et 25 ans. Une consommation précoce compromet donc son développement.

Chez les jeunes, les organes sont également plus vulnérables : les risques de troubles hépatiques (foie) et gastriques (estomac) sont donc plus élevés.
Le dérèglement peut aussi être hormonal.
Les études montrent que plus tôt un jeune commence à boire, plus le risque de problèmes graves liés à l’alcool à l’âge adulte est élevé.

Bon, voilà pour le côté « prêchi-precha » du billet.
Mais si vous m’avez déjà lue, vous vous doutez ben que je ne vais pas m’arrêter là !
Comme pour l’alimentation, la consommation des boissons de nos enfants dépendra de l’exemple que vous lui donnerez… hé oui, en devenant parent, on reçoit le package « responsabilités » le plus complet, et le plus compliqué aussi.

Je ne vais certainement pas vous conseiller de récolter la rosée pure du matin et de la filtrer à travers un tamis de pétales de rose. Mais soyons clair : un enfant, ça a besoin d’une seule boisson : de l’eau. Point final. Oui, mais pourquoi ? Parce que c’est comme ça. Mais aussi parce que l’eau joue un rôle vital dans l’alimentation : c’est elle qui assure le transport des nutriments dans l’organisme et leur absorption, et qui facilite l’élimination des déchets.

Tant qu’il est allaité, un bébé n’a en principe pas besoin d’eau. En début de tétée, le lait maternel contient plus d’eau, ce qui comble la soif de l’enfant. Petit à petit, le lait devient plus riche en gras et en protéines, ce qui comble ses besoins de croissance. Si le bébé semble plus assoiffé en période de canicule, vous pouvez lui donner le sein plus fréquemment. Il est probable qu’il ne boive donc que très peu, mais plus souvent, juste pour étancher sa soif. Un bébé qui réclame souvent ne fait donc pas nécessairement ce que certains appellent un caprice !

qu'est ce qu'on boit - tournee minerale-stephanie bolterys

De même, un bébé nourri avec une préparation pour nourrissons (= lait en poudre adapté) n’a en général pas besoin d’eau entre les biberons, puisque la préparation est diluée dans de l’eau. Par contre, s’il pleure entre les biberons, comme pour la têtée, c’est qu’il a peut-être soif.

À ce moment, vous pouvez lui offrir de petites quantités d’eau.

Idem en cas de fièvre et de fortes chaleurs.

Lorsque votre enfant commence à manger des aliments solides, offrez-lui une petite quantité d’eau. Les bébés peuvent prendre un certain temps avant de s’habituer à boire de l’eau, le temps d’apprivoiser son nouveau goût.

qu'est ce qu'on boit - tournee minerale-stephanie bolterysOn se retire tout de suite de la tête qu’un enfant n’aime pas l’eau. C’est nouveau, c’est différent, et certes beaucoup moins appétissant que le lait qu’il a reçu durant 6 mois. La mauvaise idée, c’est de proposer ligacée et autres sirops sous ce faux prétexte, parce que là, vous êtes fichus. On naît tous avec un goût inné pour le sucré. Vous pensez bien qu’à choisir, une fois qu’il aura goûté ce nectar (selon monsieur Larousse : boisson délicieuse, liquide sucré, breuvage divin), il y a de grandes chances que votre petit loup serre les lèvres quand vous arriverez avec votre biberon d’eau.

L’idéal est donc d’attendre qu’il grandisse. Longtemps. Je suis plutôt intransigeante sur ce point. Avant 3 ans, clairement, il n’a besoin de rien d’autre. Même pas de jus de fruits ? C’est bon le jus, c’est plein de vitamines, me direz-vous. Ben non, même pas de jus. Du jus, il en aura à travers sa panade de fruits.

Ensuite – je reste un peu casse-pieds – il n’en a toujours pas besoin. Mais dans nos habitudes occidentales, il est généralement présent au petit-déjeuner. Et dans la boîte à tartine aussi. C’est là que le danger menace. Un danger, je n’exagère pas un peu par hasard ? Je ne crois pas. Saviez-vous qu’un verre de jus de fruits (même sans sucre ajouté) et un verre de cola ou de limonade représentent le même apport calorique ? Oui, mais c’est du sucre de fruits, ce n’est donc pas si graaaaave ? Du sucre, c’est du sucre, le cerveau, il s’en fiche un peu d’où il vient.

qu'est ce qu'on boit - tournee minerale-stephanie bolterys

Bon, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : c’est quand même mieux un verre de jus qu’un verre de limonade ou de cola, y’a pas photo. Les colorants, les acides, toussa, c’est inutile ET dangereux pour la croissance de votre petite merveille (bon, pour vous non plus, c’est pas terrible d’ailleurs). Dans le jus, il y a un chouïa de vitamines, et même parfois des fibres. Trop cool. Mais on retient quand même : 1 petit verre ou 1 berlingot sur la journée, c’est bien suffisant.

qu'est ce qu'on boit ? - tournee minerale-stephanie bolterys

Les méfaits du sucre en excès, je pourrais vous faire 4 billets rien que là-dessus.

On va retenir pour commencer que ça met en péril la bonne santé dentaire et aussi de la flore intestinale. Que c’est une porte d’entrée de l’excès de poids, surtout si on a tendance à l’embonpoint dans la famille.

Mais revenons à nos moutons ! Votre enfant ne veut pas boire d’eau ?

La première question à se poser est : « est-ce que moi, adulte, j’en bois ? ». Et est-ce qu’il y en a à table ?

qu'est ce qu'on boit ? - tournee minerale-stephanie bolterys

Vérifiez également qu’il en a à sa disposition, de manière beaucoup plus visible et accessible que les autres boissons. Parfois, le fait de passer du biberon au gobelet est juste miraculeux. Ou à la paille (quitte à l’autoriser à souffler pour faire quelques bulles avant…).

qu'est ce qu'on boit ? - tournee minerale-stephanie bolterys

Ne l’obligez pas à avaler de trop grandes quantités à la fois ! Une petite gorgée proposée régulièrement, c’est moins stressant.

En grandissant, on peut lui proposer de varier les marques, introduire une eau légèrement pétillante, aromatiser avec des rondelles d’agrumes ou quelques fruits rouges.

qu'est ce qu'on boit ?- tournee minerale-stephanie bolterys

 

Vient ensuite le moment où votre enfant participe de plus en plus activement aux fêtes, on lui proposera donc une boisson sucrée. Pas de problème. Il ne faut pas coller un panneau interdit ! Mais apprendre tout jeune que la modération reste de mise avec les boissons qui ne sont pas de l’eau, c’est un bon départ dans la vie…

qu'est ce qu'on boit - tournee minerale-stephanie bolterys

 

Stéphanie Bolterys
Stéphanie Bolterys

Stéphanie Bolterys : Diététicienne, agréée par le SFP Santé Publique, spécialisée en pédiatrie.

Laisser un commentaire